blog

Compostage

Compostage

Compostage

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de mon expérience du compostage.

Avant de nous lancer avec mon mari, on y songeait depuis plusieurs mois car on voyait bien que notre poubelle était surtout composée de déchets organiques. N’achetant quasiment jamais de produits transformés, nous avions beaucoup d’épluchures de fruits et légumes.

Et cela nous faisait de la peine de nous dire, qu’en décharge la décomposition naturelle des épluchures allait être fortement compromise car elles sont mélangées avec tous les autres déchets. Nous avions la solution pour réduire nos déchets et les valoriser pour notre utilisation personnelle : un composteur.

J’ai vu que grâce au SIOM (syndicat intercommunal des Ordures Ménagères), je pouvais bénéficier d’une formation gratuite dispensée le soir et me permettant d’obtenir un composteur beaucoup moins cher que dans le commerce.

Je vous invite donc à vous renseigner auprès de votre Mairie pour suivre une formation et récupérer un composteur ou un lombricomposteur.  

Je me suis donc inscrite avec une amie. Cette formation est selon moi essentielle pour gérer votre compost de manière efficace. Cela ne nous a pas empêchés d’avoir quelques surprises mais nous avons su trouver à chaque fois une solution.

J’ai appris grâce à la formatrice ce soir-là que de plus en plus de personnes s’inscrivaient à la formation pour obtenir un composteur. J’étais très heureuse de cette information ! 

Grâce à notre nouvelle acquisition, nous n’avons quasiment plus de poubelles ménagères, quel bonheur ! A ce jour, il ne nous reste que les couches de notre fille ou presque en déchets ménagers et nous en sommes très fiers.

Dans un prochain post, je vous parlerai de mon expérience sur l’utilisation des couches lavables. J’espère juste faire beaucoup beaucoup mieux avec notre deuxième enfant !

Le compostage nécessite un juste équilibre entre les déchets organiques et les matières brunes. Il faut aussi savoir ce que l’on a le droit de mettre ou non.

Le problème que nous avons eu, c’est une invasion de moucherons car nous n’avions pas mis assez de matières brunes par rapport aux déchets organiques. C’est un équilibre à trouver et nous avons résolu ce souci en quelques semaines seulement.

Après j’ai entendu des réflexions comme je ne veux pas en mettre pour les odeurs que cela va engendrer, je vous rassure aucune odeur – sauf quand vous ouvrez le couvercle pour mettre vos déchets – mais sinon aucune nuisance olfactive pour vous ou vos voisins.

De même que son entretien est assez simple : quand vous avez rempli la poubelle sous votre évier prévue à cet effet, vous allez la vider dans le composteur, vous mélangez, vous remettez vos couvercles et c’est fini ! Nous avons mis du carton par dessus notre compost sur les conseils de la formatrice du SIOM afin de ne pas devoir mettre de la matière brune à chaque fois que nous mettons des déchets organiques, nous trouvons cela plus simple.

En résumé, le composteur nous a coûté 20€, ne nous demande pas plus de 10 minutes d’entretien par semaine et nous permettrait (si nous n’avions pas de couches) de ne sortir la poubelle qu’une fois par trimestre environ !

Un geste conséquent pour l’environnement si nous sommes nombreux à nous y mettre ! Et en plus vous aurez du compost gratuit et très efficace pour vos plantes et/ou votre potager.

Vous noterez que je ne parle pas du lombricomposteur car je n’en ai jamais fait l’expérience mais si l’un ou l’une d’entre vous peut nous faire partager son expérience via un commentaire, ce serait top.

A VOS COMPOSTEURS/LOMBRICOMPOSTEURS !