0

Panier

Bébé zero dechet

 

Voici un sujet qui me tient à cœur car premièrement j’ai deux enfants en bas âge (6 mois et 3 ans) et deuxièmement les premières années des enfants sont les plus consommatrices de déchets. Un enfant produit 1 tonne de de déchets jusqu’à la propreté, il y a donc matière à travailler dessus.  Un bébé zero dechet c’est quoi ?

Le sujet étant extrêmement vaste, je vous propose de tourner ce premier article sur l’hygiène, nous parlerons plus tard de l’alimentation.

Je voudrais aussi prouver à toutes les familles avec enfants qu’il est possible de réduire les déchets produits par toute la famille. Je ne vais pas vous mentir, cela demande des efforts pour changer vos habitudes et de l’organisation mais c’est tout à fait possible en y allant progressivement…

Premier geste : réduire vos besoins et les courses à faire : du TEMPS de gagner. Sachant que chaque minute est compté, le zéro déchet va vous permettre de gagner pas mal de temps en n’ayant tout simplement plus besoin d’aller courir les magasins en permanence.

Pour réduire vos besoins :

  • faites votre liniment vous-même. On a tous de l’huile d’olive dans la cuisine, munissez vous aussi d’une grande bouteille d’1L d’eau de chaux et le tour est joué. Voir le kit pour réaliser votre liniment vous-même.
  • utiliser des lingettes lavables pour nettoyer le siège de votre bambino et des débarbouillettes pour le visage. Petit conseil : faites un tas et ne les mettez à la machine qu’au dernier moment pour éviter de tacher votre linge (expérience vécue : mon mari peut témoigner de t-shirts foutus).
  • utiliser des couches lavables à la place des jetables. Après plusieurs essais avec ma première fille, je confirme ma préférence pour les couches Hamac avec mon deuxième enfant. Les couches Hamac sont des couches made in France et très efficaces (absorbants fonctionnent très bien et la couche ne provoque pas d’irritation – problématique rencontrée avec ma première fille). Couches lavables disponibles ici

Avec ses trois actions, vous allez déjà réduire de plus de 70% des déchets produits par votre enfant qui va devenir un bébé zero dechet 😉

Pour finir de réduire vos déchets, vous avez l’allaitement mais je ne m’étendrais pas la-dessus, c’est très personnel et je respecte le choix de chaque famille.

Focus sur les couches lavables :

Le passage aux couches lavables a été une vraie étape pour nous car contrairement à la plupart des action zéro déchet possibles, je trouve que celle ci est tout de même contraignante, il faut le reconnaître. Il a été difficile pour moi et encore plus pour mon mari d’utiliser au quotidien les couches lavables.

Voici la liste des difficultés rencontrées :

  • La simplicité des couches jetables. Difficile psychologiquement de ne pas céder à la facilité d’utiliser les couches jetables. Ce qui m’a fait tenir : 1 tonne de déchets pour un enfant jusqu’à la propreté ! Sachant qu’environ 800 000 enfants naissent par an rien qu’en France, le calcul fait tout simplement peur !
  • le coût pour l’achat des couches lavables. L’investissement est je dois dire assez lourd. Cependant je suis maintenant rodé et finalement en optant pour les couches Hamac et le modèle T-Mac, j’ai pu réduire un peu la dépense. Il m’a fallu trois couches pour chaque taille : S-M et bientôt L puis j’achète plusieurs inserts T-Mac. Vous avez aussi la possibilité de les acheter d’occasion. A noter toutefois que dans le cas des couches Hamac, la différence de prix n’est pas folle.
  • Le lavage des couches. Au début, je faisais des machines séparés, ce que je ne fais plus maintenant. J’ajoute au dernier moment les couches et l’insert et c’est parti et mon linge ne sent pas l’urine.
  • l’acceptation par la personne qui garde votre enfant. Si votre enfant fréquente une crèche, il y a peu de chance que l’on accepte vos couches lavables (cela ne vous empêche pas de le faire chez vous uniquement, ce sera toujours une réduction de vos déchets et l’investissement en couches sera moins important). Chez une nourrice, il sera plus simple de le faire accepter.

Voici maintenant les points positifs des couches lavables :

  • Vous ne lavez pas le linge à la main, c’est votre machine qui s’en charge ! Et je vous conseille de mettre un voile à chaque change afin de recueillir les selles et perdre moins de temps.
  • C’est économique à long terme. L’investissement initial réalisé, vous n’avez plus de couches à acheter. Selon la marque de couches que vous utilisez cela peut aller de 10€ à 20€ par semaine d’économiser. Pour prendre le prix le plus bas, le coût annuel est de 520€ et jusqu’à la propreté (3 ans environ) cela représente 1560€. Pour les couches lavables le coût est de 846€ soit 46% d’économies et la dépense est diluée dans le temps car vous vous équipez en fonction en fonction du poids et l’âge de votre enfant. Calcul basé sur mon usage personnel, il ne s’agit pas d’une statistique nationale. Pour les couches lavables, je suis partie sur :
  • 9 couches T-Mac (3S-3M-3L),
  • 12 inserts en coton biologique XS-S
  • 12 inserts en coton biologique M-L
  • 12 absorbants en coton biologique M-L
  • 8 nacelles T-MAC séparables S
  • 8 nacelles T-MAC séparables M
  • 8 nacelles T-MAC séparables L.
  • Meilleure pour la santé de bébé. J’ai opté pour les inserts en coton biologique, je suis donc assurée que l’intimité de mon enfant n’est pas en contact avec des produits chimiques
  • Le bonheur de réduire la taille de ma poubelle et pour ceux qui habite en appartement le plaisir de ne pas descendre tous les jours les poubelles !

Rentrons maintenant dans le détail de l’utilisation d’une couche lavable. Voici, selon moi, les choses à savoir :

  • ne pas laver vos couches lavables avec une lessive au savon de Marseille (ou dosage très faible). Comment je procède ? J’achète ma lessive en vrac dans mon épicerie à vrac. Je vais bientôt tester une autre recette de lessive moins dosé en savon de Marseille et donc utilisable pour les couches lavables. Le risque du savon de Marseille est d’enlever l’imperméabilisant de la couche – ce qui est sacrément embêtant. Rattrapable cependant avec du percarbonate de soude.
  • mettre un insert + un absorbant pour n’avoir à changer la couche que toutes les 4 heures quand il n’y a pas de selles.
  • se laisser le temps de passer aux couches lavables sur plusieurs semaines. Au début n’en mettez peut-être qu’une par jour et adaptez vous progressivement. Il est important de ne pas se mettre la pression.

Vous trouverez les couches lavables proposées par ZoEssentiels ici.

Je pense avoir fais le tour de la question mais n’hésitez pas à me poser des questions, j’y répondrais avec plaisir. Vous êtes paré maintenant pour un bébé zero dechet.

Bon week-end à vous,