0

Panier

La voiture de demain…Électrique ? A hydrogène ? Ou autre ?

 

Cette semaine les températures sont très élevées comme chaque année maintenant. Le réchauffement climatique est là, nous ne pouvons plus le nier, les hivers sont relativement chauds et les étés brulants. La région parisienne est encore soumise à des pics de pollution comme chaque été. Quelles sont les solutions pour éviter cela ? Que pouvons nous faire à l’échelle individuelle ?

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de cette technologie extrêmement polluante : la voiture. Cela me prend de plus en plus la tête car j’agis sur pleins de domaines mais finalement j’ai toujours une voiture donc je pollue beaucoup. La réflexion est en cours depuis plusieurs mois chez nous et nous sommes en train de nous décider. Encore une fois mon point de vue est personnel et je suis ouverte à tout débat sur la question. Je pense, comme beaucoup d’entre vous j’imagine, que j’utilise bien trop ma voiture et pour des petits trajets : 10 minutes environ. Je me suis mise à recenser ça récemment et finalement nous n’utilisons pas beaucoup la voiture pour de longs trajets.

Je cherche la solution idéale mais j’ai du mal à la trouver. J’ai deux enfants en bas âge, une qui ne peut pas encore aller sur mon vélo et une qui pourrait mais comment puis je faire avec mes deux puces ? Pour le moment, pas le choix, la voiture est indispensable pour aller faire les courses, chez le médecin et que sais je encore.

Ma prochaine envie est de trouver une solution pour moins polluer avec ma voiture car au delà du plastique, la pollution que nous engendrons chaque jour avec nos véhicules personnels est responsable de pleins de maladies chez les enfants, les adultes et les personnes âgées et dégrade l’environnement. En témoigne le procès effectué par une femme qui a du déménager de la région parisienne en raison de l’asthme et des bronchites chroniques. Je n’ai pas de solution parfaite et je dois dire que j’ai l’obligation à aujourd’hui de me véhiculer, sans cela tout devient trop compliqué.

Dois je prendre les transports en commun ? Clairement où j’habite il n’y en a pas qui puisse m’amener où je souhaite. Le seul qui passe m’emmène à la gare pour aller sur Paris mais ce n’est pas ce que je souhaite faire.

Acheter une voiture électrique ou à hydrogène ? Pour le premier choix, je l’envisage de plus en plus pour mes trajets quotidiens qui ne dépassent pas quelques kilomètres et revendre ma voiture actuelle qui est une diesel…. oh j’entends votre mécontentement, cela est très difficile pour moi aussi chaque jour d’assumer cela à présent.

Pour les voitures à hydrogène, on va attendre un peu car les premiers modèles sont à 50 000€ versus 8900€ pour une voiture électrique d’occasion. Les voitures à hydrogène me paraissent la meilleure solution mais comme la technologie est récente, le coût est juste astronomique.

C’est quoi une voiture à hydrogène ? La voiture à hydrogène est une voiture électrique à pile combustible. C’est à dire une voiture électrique dont l’énergie ne vient pas de batteries qui auraient stocké de l’électricité, mais d’une pile qui produit en continu de l’électricité selon les besoins du moteur. Et pour produire cette électricité, elle procède à l’oxydation de l’hydrogène (le contraire d’une électrolyse) stockée sous forme gazeuse dans le réservoir de la voiture.

Le gain environnemental est énorme car la pile ne rejette que de la vapeur d’eau.

L’avantage que cette voiture a sur une électrique est que la recharge est très rapide.

Qu’est ce qu’il manque pour que cela fonctionne ? Un prix raisonnable et la possibilité de faire le plein (ce qui n’est pour le moment pas possible en France).

La question que je me pose aussi est de refaire sans cesse des véhicules neufs. Ne pourrait on pas imaginer de retaper les anciennes voitures et pouvoir adapter la technologie dessus ?

Sur les véhicules électriques, quid aussi de la gestion des batteries en fin de vie ? Nous devrons mettre en place un circuit pour recycler les batteries en fin de vie. Ne doit on pas extraire des métaux précieux pour cela ? Oh j’ai mal à la tête…

L’assemblée nationale a voté le 18 juin pour la fin des voitures thermiques en 2040. Grace à cela, les émissions de CO2 pourraient être divisés par 5. Au final, cela pourrait être très intéressant pour la balance commerciale de la France dû à la baisse des importations. Cela pourrait réduire aussi les frais de santé notamment dû à la pollution.

Que d’impacts positifs ! Je suis persuadée que nous pouvons mêler écologie et modernité – enfin dans une certaine mesure.

Nous devons cependant relever des défis importants sur différents aspects : la voiture, l’avion, les logements, la nourriture, etc…

La croissance démographique mondiale est importante et si nous souhaitons tous vivre  en harmonie, nous devons tout repenser.

Cela nous trotte dans la tête depuis un moment et je pense que nous allons nous lancer à la rentrée. Changer de véhicule pour un véhicule plus propre et d’occasion. Bien sûr quand cela est possible je garderai l’option vélo et train.

Et vous, que comptez vous faire  ?