Oser être soi-même

oser être soi-même

Oser être soi-même

En quittant le milieu bancaire en 2015, je pensais avoir trouvé ma voie en créant une société qui propose des produits zéro déchet. En 3 ans, je me suis littéralement épuisée, je bossais jusqu’à 17h tous les jours et une fois les enfants couchés je reprenais mon PC de 21h à 0h00 voire plus tard… En quittant la banque, je voulais un rythme plus cool pour ma famille et finalement je m’imposais un rythme incroyable. Pendant 3 ans, j’ai agi chaque jour comme si j’étais encore salariée, sans liberté dans mes horaires et mes jours de repos. Je suis tombée très rapidement enceinte et je n’ai pas profité des premiers mois de Louise comme j’aurais dû, j’ai repris le travail en rentrant de la maternité, j’ai fait un salon alors qu’elle avait un mois et demi. Je ne regrette pas et je ne veux pas refaire les choses mais avec le recul je me rends compte que j’étais enfermée dans des croyances limitantes incroyables. Je pensais qu’en tant que “chef d’entreprise” je devais me dévouer corps et âme en permanence pour “la cause”. Je suis devenue compliquée à vivre au quotidien car je voyais des déchets partout, je me culpabilisais de tout, j’avais fait le vœu de pauvreté pour montrer que l’on peut vivre avec quasiment rien…

Et au bout de 3 ans, j’ai compris ! Mon corps m’a vraiment lâché, j’étais dans une colère monstre, plus rien n’avait grâce à mes yeux.

Et puis il y a eu le soir de trop, le 31/12/2020. Des paroles qui m’ont profondément blessées alors qu’elles ne l’étaient pas autant que je le pensais mais sur le coup la violence était là, mes blessures se sont ouvertes avec la ferme intention de ne partir que lorsque j’aurai pris le temps de m’écouter. 

Alors, je l’ai fait, je me suis engagée. Je ne m’en pensais pas capable ! Je croyais être une personne persévérante et au final je ne l’étais pas. Je commençais beaucoup de choses sans jamais les finir.

Une nouvelle page s’est ouverte et j’accepte depuis janvier de lâcher prise, d’être totalement perdue dans ma vie, de me débarrasser de tout un tas de croyances que je pensais utiles à mon quotidien.

Comment j’ai fait pour faire cela ? Je me suis fait aider car seule je n’y arrivais pas. J’ai commencé un travail avec une psychologue/psychothérapeute qui pratique la réinformation cellulaire. Cette personne m’a permis de faire une thérapie courte très efficace. J’étais prête et j’avais besoin que ça aille vite.

J’étais loin de m’attendre à tout ce qui s’est passé derrière, je change, je ne suis plus la même personne. Enfin en réalité j’accepte enfin d’être moi-même.

J’ai compris qu’avec Zoessentiels je n’étais finalement pas énormément sortie de ma zone de confort, je suis restée dans le même domaine : la vente.

Depuis décembre j’ai compris que Zoessentiels dans sa forme actuelle ne me convenait pas et j’ai lutté pour me dire que ça allait, qu’il fallait que je laisse passer du temps, que tout allait rentrer dans l’ordre. Puis un jour, tout était clair, j’ai compris que cela n’était plus pour moi quand chaque chose que je touchais du doigt capotais, des partenariats qui auraient dû se faire qui n’aboutissait finalement pas sans vraiment comprendre pourquoi. Là je me suis dit OK maintenant il faut que tu comprennes tout de même !

Zoessentiels ne se termine pas, je vais garder quelques produits textiles le temps de finir les stocks (une petite année) et je développe en parallèle des produits en cosmétiques que je garderais mais dont la gestion ne m’incombera plus au bout d’un moment. Je resterai là mais je n’expédierais plus les commandes, je ne ferai plus la communication,etc…

La question qui est venue était la suivante : Que vais-je faire de ma vie ? Comment puis-je agir ? Il y a encore quelques jours, je t’aurai dit : je ne sais vraiment pas.

A aujourd’hui, je sais que mes premières activités se tourneront vers : le magnétisme, les arts divinatoires et l’appel du son du tambour et bols de cristal.

Voilà je l’ai dit et je n’ai pas peur d’assumer qui je suis.

J’ai crée un nouveau compte que je vais peu à peu alimenter de mes découvertes et de mes apprentissages. Dans quelques semaines ou mois, je proposerai des soins en dons libres pour commencer à me connecter à vous.

En attendant, je te partagerai mon cheminement et mon évolution.

Aujourd’hui, je ne suis pas rentré dans les détails et ne t’ai fait part que des grandes lignes.

Si j’estime que mon histoire peut vous aider, je me lancerai peut-être dans un e-book “oser être soi-même” pour vous en dire plus.

Oser être soi-même.

 

 

2 Commentaires sur “Oser être soi-même

  1. gis says:

    Bonjour,
    Merci pour ce texte, même si ce sont “des grandes lignes”, vous faites preuve de courage (ce n’est que mon humble avis). Votre histoire me parle énormément: vous évoluez vers “une meilleure version de vous même” suivant les expériences traversées, vous grandissez. J’ai un parcours similaire au vôtre ( c’était il y a quelques années maintenant), je pense que nous sommes nombreux et nombreuses à le traverser ou l’avoir traversé à des degrés divers. Même si c’est douloureux sur le moment, vous vous êtes écoutée! J ‘ai découvert votre site il y a 1 an et j’y ai trouvé de chouettes idées zéro déchet . En ce sens , je vous remercie pour çà.
    Je vous souhaite le meilleur en tout point!!

    • Zoessentiels says:

      Bonjour,
      Un grand merci pour votre commentaire qui m’a fait du bien. Nous sommes en effet nombreux à nous “réveiller” et je trouve cela extrêmement positif ! C’est un mot qui revient souvent COURAGE quand on ose travailler sur soi car effectivement ce n’est pas simple et se rendre compte de nos croyances et schémas répétitifs n’est pas confortable mais c’est tellement génial après ! Je vous souhaite également le meilleur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *