Le confinement

le confinement

Le confinement, une sacré épreuve.  En temps de guerre, nous avons envoyé les hommes se faire tuer sur le champs de bataille. La version 2020 en mode pandémie est totalement différente mais elle n’est pas totalement anodine d’un point de vue psychologique.

Chacun à une manière différente de le vivre : certains travaillent trop, certains s’emmerdent, certains sont à deux doigts de vendre leurs enfants sur le bon coin…

Beaucoup n’ont pas pu dire adieu à leur mère, à leur père… Et je n’arrive pas à imaginer leur souffrance, c’est trop difficile.

Nous vivons un moment historique et avec le recul c’est la seule façon qu’il y avait pour un renouveau. Que l’économie s’effondre totalement ! Maintenant, il va falloir ne rien lâcher pour que les décisions qui s’imposent soit prises…

La planète tente de nous alerter depuis plusieurs années mais nous ne faisons rien, nous continuons inlassablement. Allons-nous arriver à entamer la 3ème révolution ? Ou allons nous nous éteindre comme bien des civilisations avant nous ? L’homme est censé être l’être le plus évolué et finalement nous prouvons pour le moment que nous ne sommes pas capables de nous remettre en question globalement pour sauver le vivant.

Je ne vais pas m’étendre plus car premièrement je vais pleurer toute seule devant mon écran mais aussi parce que tout est résumé finalement.

Voici comment je vis le confinement avec ma famille :

J’ai eu plusieurs phases depuis le démarrage : abattement, joie, colère,  tristesse…Bref tout un panel d’émotions pas toujours simple à gérer.

Les premiers jours j’ai été réellement prise de panique et ce pour plusieurs raisons : Ça y est on y est à l’effondrement / Et comment ma petite entreprise va survivre à cela / je ne suis pas encore organisée pour cela, j’allais tout juste commencer… Bref des angoisses assez prenantes qui m’ont empêchés de bien dormir.

Un autre de mes challenges m’attendait : réapprendre à vivre avec mes enfants 24 heures sur 24. Nous les avons souvent et nous avons énormément de plaisir à passer le plus de temps possible avec elles mais 100% du temps c’est énorme. Gérer deux enfants en bas âge et leurs émotions n’est pas simple au quotidien. 

Le plus compliqué est de jongler entre tout ça : travail qui s’est accentué récemment avec les masques, les enfants, le linge, la cuisine, le ménage…

Il nous ait proposé pas mal d’activités sur instagram pour éviter de s’ennuyer… Je n’ai pas eu ce loisir là ! Et parfois je suis jalouse des gens qui peuvent se faire une journée à ne rien faire.

Pour le reste j’ai tout de même eu le temps de refaire un nouveau tri dans mes vêtements, faire pour la première fois du pain et le râter, faire mes semis, louper mes semis, en refaire dans quelques jours…

Il nous reste maintenant un mois pour se poser les bonnes questions. Pour ceux qui n’étaient pas convaincus de la nécessité d’agir, j’espère que cette crise sanitaire vous a fait changer d’avis.

Et vous comment vivez vous le confinement ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *