0

Panier

Depuis le début de l’été la question permanente qui me revient en tête c’est : Que faire pour nos forêts qui brulent ?

Je suis si triste de constater que le réchauffement climatique s’accélère de manière très importante et brule nos forêts. L’homme est le meilleur ennemi de l’homme.

Arriverons nous à prendre les bonnes décisions à temps ou allons nous devoir nous séparer de plus de 70% de la population mondiale ?

J’avais décidé de ne pas encore reprendre les articles cette semaine mais voilà que je reçois un mail de Greenpeace qui indique : sept actions pour protéger l’Amazonie.

Alors je me penche dessus et sincèrement c’est à la portée de tous. Je ne sais sincèrement pas si cela peut avoir un réel impact sur nos forêts mais pourquoi pas ! Je vais vous en faire un résumé et vous invite ensuite à vous rendre sur la page ICI afin d’en savoir plus.

Que faire pour nos forêts qui brulent ?

Les 3 premières actions consistent à interpeller notre gouvernement – ce que j’ai fais tout de suite en leur rédigeant un e-mail. Bien sûr si nous sommes 1000, cela n’aura que peu d’impact mais si nous sommes des millions ? La voie du peuple a toujours été plus forte, il suffit de la faire entendre. Des marches pour le climat vont avoir lieu le 20-21 et 27 septembre. Malheureusement sur les 3 dates j’ai des engagements mais je vais essayer de me libérer une heure ou deux pour y aller.

La quatrième nous propose de rejoindre un mouvement d’actions pour la fin de l’élevage industriel.

La cinquième nous invite à réduire notre consommation de viande et boycotter la viande industrielle. Je m’arrête un peu sur cette action. Soyons clairs, consommer de la viande non industrielle revient très cher cependant si vous réduisez votre consommation de manière importante, cela n’augmentera pas votre budget.

Je dois dire que j’adore la viande (et surtout une bonne viande rouge – oui je n’ai pas peur de l’admettre) mais pour la planète je suis prête à faire les efforts qu’il faut. Je mange maintenant une viande et un poisson une fois par semaine (deux maximum si invitation ou pas le choix). Est ce que cela me coûte ? Sincèrement non, j’ai adapté mon alimentation et je continue à manger des œufs une fois par semaine également, je n’ai donc pas l’impression de me priver.

Je refuse aussi de manger du veau, de l’agneau (même en élevage non industriel) et me limite au maximum pour la viande rouge (je suis partie sur une fois toutes les 3 à 4 semaines).

Je préfère ne pas arrêter totalement car je me connais je serai frustrée donc autant réduire au maximum tout en agissant pour la planète.

La sixième action : j’agis pour plus de repas végétariens dans les cantines. Cette action me touche particulièrement car ma première fille (Zoé) rentre à l’école cette année. Il semble que cette action soit déjà en place dans ma commune, à confirmer dans les semaines à venir.

Septième action : je fais un don pour protéger les forêts.

Encore une fois : ce qui fait la réussite d’une action c’est le nombre ! Alors quelle est votre décision ?

A la semaine prochaine pour le premier article de la rentrée qui parlera de mes vacances zéro déchet : échecs et réussites.